Non classé

Comment organiser des enterrements pendant la pandémie ?

Faire le deuil d’un proche décédé peut être accablant à cause de l’anxiété et de la peur face à la pandémie de COVID-19. Il n’est pas évident pour les familles endeuillées de prendre des décisions sur la manière de faire leur deuil et d’honorer les défunts en toute sécurité. Dans certains cas, de nombreuses personnes sont atteintes de la COVID-19 après avoir assisté à une cérémonie d’obsèques. Pour limiter ou éviter la propagation de cette maladie infectieuse dans les communautés, il faut apporter des changements à la manière dont les cérémonies funéraires, les visites et les monuments commémoratifs s’organisent.

Les stratégies pouvant s’utiliser pour faire face à la pandémie

Les familles endeuillées peuvent mettre en place des arrangements funéraires modifiés, comme réduire la participation aux funérailles organisées peu de temps après le décès à un petit nombre d’amis et de membres de la famille immédiate. Après, elles organiseront des services commémoratifs supplémentaires quand les directives de distanciation sociale sont moins sévères. Elles peuvent aussi profiter de la technologie afin d’éviter le rassemblement en personne et se connecter virtuellement avec les amis et les proches pendant le processus de deuil. Visitez le site odella pour plus d’informations. 

Si la participation est limitée à la famille immédiate ou si les familles endeuillées ne peuvent pas organiser des cérémonies, elles ont des options pouvant être explorées avec leur directeur de funérailles. Une société funéraire s’engage à les aider à honorer leurs proches décédés de façon significative, tout en garantissant leur sécurité.

Il est possible :

  • De demander au directeur de funérailles s’il a la possibilité de diffuser les funérailles sur le Web afin que d’autres puissent les voir de chez eux.
  • D’organiser une visite privée uniquement pour la famille immédiate et/ou les amis proches et organisez un service commémoratif à une date ultérieure.
  • De choisir un service privé avec un mémorial public à une date ultérieure. Discutez avec votre directeur de pompes funèbres de vos options concernant l’inhumation du cercueil ou la crémation si vous choisissez cette option.
  • D’organiser une visite privée uniquement pour la famille immédiate et/ou les amis proches.

Les directives à respecter

Les entreprises funéraires devront respecter des directives spécifiques concernant le nombre de participants et la distanciation sociale imposée par le gouvernement fédéral, étatique et/ou local. Encore qu’il ne soit pas facile de suivre ces limitations, les directeurs de funérailles travaillent dur afin de garantir la sécurité de tous les agents qui prennent part à la cérémonie, la sécurité de tous les invités et la sécurité des familles endeuillées.

Quel que soit les circonstances ou le cadre, les directives de distanciation sociale doivent s’appliquer. Les invités hésiteront probablement à embrasser la famille endeuillée ou à s’embrasser. Les sièges pour un service seront ajustés en conséquence pour que les invités soient à une distance sûre les uns des autres. Il y a des limites pour le nombre de participants pouvant se rassembler pour une cérémonie. La société funéraire doit limiter le nombre d’invités assistés à l’événement pour suivre ces directives.

Il est possible de demander au prestataire de proposer d’autres options disponibles, qu’il s’agisse d’enregistrer le service pour une utilisation ultérieure, d’avoir une “visite” interactive via une plate-forme ou de diffuser en direct via un service de streaming.