News

Que savoir sur les differents types de contrats de travail ?

Travailler, c’est réaliser un échange entre deux parties, deux personnes ou deux institutions. En effet, l’une des parties vend son expertise à l’autre qui en a besoin et ce dernier en contrepartie lui donne de l’argent. Cette contrepartie financière est appelée salaire, honoraires, frais de prestation, indemnités, etc. Aussi, cette relation d’offre de service et de rémunération est scellée dans un document appelé contrat, qui précise les conditions de travail et les obligations de chaque partie. Il existe différents types de contrats. Quelle est donc la différence entre ces contrats ?

Généralités

Vous devez savoir qu’il existe au moins 8 différents types de contrats. Les plus connus sont :

  • Le contrat de travail à durée indéterminée ;
  • Le contrat de travail à durée déterminée ;
  • Le contrat de travail temporaire.

Cependant, vous pouvez distinguer aussi le contrat d’apprentissage, le contrat de professionnalisation, le contrat unique d’insertion, le contrat d’accompagnement dans l’emploi, et le contrat initiative d’emploi. La forme de la contractualisation est fonction de la relation qui liera les parties. Dans le cadre d’une formation ou encore d’une prestation professionnelle avec une dimension formative, le type de contrat à faire sera autre. Par exemple, dans le secteur non marchand, il existe le contrat dit d’accompagnement à l’emploi, qui vise comme son nom l’indique, à appuyer un processus d’insertion professionnelle. Ces différents types de contrats présentent des avantages et des inconvénients en fonction de votre position d’employeur ou d’employé, et de vos objectifs personnels.

Les catégories de contrat

Comme vous le constatez certainement, il y a différents types de contrat avec des spécificités qui sont fonction de la nature des rapports qui lient les parties. Ainsi, on peut catégoriser les huit formes de contrat en trois grandes catégories. Vous pouvez distinguer les catégories ci-après :

  • Les contrats de travail ;
  • Les contrats d’apprentissage ;
  • Les contrats d’accompagnement à l’insertion professionnelle.

Dans cette catégorie, il y a ceux que le commun des mortels connait le mieux déjà, notamment les contrats de travail à durée indéterminée, à durée déterminée et temporaire. Dans la deuxième catégorie des contrats d’apprentissage, il y a le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Ici, il s’agit des types de contrat qui est signé dans le cadre de l’existence d’une relation de formation et de renforcement de capacités entre parties contractantes. Ces formats qui sont souvent utilisés pour les jeunes postulants de 16 à 25 ans afin de les amener à avoir la main dans la pratique professionnelle. La dernière catégorie est celle dite d’accompagnement à l’insertion professionnelle. Elle contient les trois derniers types de contrats que sont le contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE), le contrat initiative emploi (CIE) et le contrat unique d’insertion (CUI).

Quel est le contrat le plus avantageux ?

En fait, un contrat par définition ne devrait pas être plus avantageux pour une partie que pour l’autre. En effet, il est signé par les deux parties après qu’un accord ait été trouvé par ces dernières. Ainsi, le contenu de tout type de contrat est forcément favorable pour les deux parties. Cependant, en tenant compte de paramètres comme la durée, les rémunérations et autres conditions, on pourrait trouver des avantages entre les différents types de contrats.